Bilan

Ces quatre mois de projet nous ont permis de réaliser de nombreuses choses, bien que l’intégralité des objectifs n’ait pas été atteinte.
En effet, les nombreuses difficultés techniques rencontrées ainsi que le redoublement de l'un de nos camarades nous ont poussés à modifier nos objectifs.

Ainsi, nous avons réussi à faire voler l'hélicostat avec une physique réaliste et assez stable.

L'aspect physique de l'Hélicostat a totalement été réalisé par le biais d'outils de modélisation 3D (Blender), le résultat se rapproche au mieux de la réalité et donc du vrai modèle de la maquette, dont les photos nous ont été fournies.

L'application Android a été entièrement confectionnée, elle joue le rôle de client envoyant des données (coordonnées dans notre cas). La réalisation de la communication réseau de cette application permet donc dorénavant d’envoyer des ordres vers un serveur.

Ce serveur UDP à donc été également entièrement programmé en C et permet ainsi de recevoir les données envoyées par le Client Android. Nous obtenons ainsi, en temps réel, les coordonnées envoyées par ce dernier.

Nous ne sommes cependant pas parvenu à réceptionner les données dans Raydium et donc il nous n'est pas possible de contrôler l'Hélicostat directement grâce à l'application Android.

Conclusion

En conclusion, nous pouvons dire que ce projet aura pu approfondir nos connaissances en C aussi bien grâce au développement sous Raydium ou du serveur mais aussi nos compétences en développement Android ainsi qu'en modélisation.

Ce projet nous à donc donné une réelle expérience de gestion de projet et nous à permis de mieux concevoir le fonctionnement d'un travail conséquent en groupe. Le fait de travailler en groupe, nous a aussi mis devant l'obligation d'organiser nos différentes tâches suivant chaque personne formant celui-ci.
Cela nous a ainsi donné une vision plus concrète sur le déroulement d'un projet.

Nous avons compris que la communication au sein du groupe était également un facteur très important pour la cohésion et le bon déroulement du travail.

Pour finir, cette expérience nous a donc appris à travailler en autonomie sur une longue période, et mettre ce travail en commun afin de produire une simulation des plus exploitable.