P12AB09 Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

Polytech' Clermont-Ferrand
Génie Electrique
Projet 2012 GE2-GE3
Sujet: P12AB09

Entreprise / Client :
Département Génie Physique de Polytech' Clermont-Ferrand représentée par Mr. Lionel BATIER
Entreprise WINDELA représentée par Mr.Bernard AUDUBERT (http://www.windela.fr/)

Responsable Projet : Mr. Jacques LAFFONT
Tuteur industriel : Mr. Jean-Yves RIGNAULT
Tuteur technique : Mr. Rafik SMAALI

Equipe de projet :
GE2: RAN Zhao / Omar DROUICHIE / Qiao FU
GE3: Qiao FU

1. Résumé
2. Abstract
3. Introduction
4. Présentation du Sujet
5. Cahier des Charges
6. Developpement

1. Etude Théorique
2. Solution proposée
3. Modélisation
4. Simulation

7. Gestion de Projet

1. Gantt

8. Notes d'application

1. sujet

9. Bilan

1. Etat d'avancement
2. Perspectives
3. Bilan personnel

10. Bibliographie

Dernière mise à Jour : 24 Janvier 2013


1. Résumé

Ce projet est composé de deux sous-projets.

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

Le sous projet intitulé "Modélisation d’un moteur roue et simulation" a pour objectif de créer et valider un modèle du moteur roue. Ce moteur a pour mission de faire avancer la voiture solaire Bélénos développé par le département Génie Physique de Polytech’ Clermont-Ferrand.Grâce au panneau solaire et moteur roue, l'énergie solaire est transmise en énergie électrique puis en énergie mécanique qui se traduit par un mouvement linéaire. Ce projet proposé cette année par département Génie physique contribue au succès de la construction voiture Bélénos en montrant les performances numériques du moteur roue.

Figure 1 :Polytech' Clermont-Ferrand

Figure 2 :Transmission de l'énergie d'un moteur roue

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

L'objectif du sous projet intitulé "Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice 'plate'" est d'établir un modèle de la génératrice éolienne Windela. Cette génératrice consiste à transférer l'énergie éolienne en énergie électrique en chargeant les batteries installées dans un aérogénérateur d'un système d'éclairage à LED urbain autonome. En tant qu'un projet proposé par l'entreprise Windela depuis 2010, l'objectif de cette année est de créer un nouveau modèle dont la taille de machine est beaucoup plus réduite afin d'obtenir un rendement plus élevé.

Figure 3 :L'entreprise Windela

Figure 4 :Transmission de l'énergie d'une génératrice Windela

MOTS CLES: Energie renouvelable, champ magnétique, Modélisation, simulation, force de Laplace, puissance, couple.


2. Abstract

Ⅰ. Modeling of a wheel motor and simulation

The subproject entitled "Modeling and simulation engine wheel" aims to develop and validate a model of the motor wheel. This engine is responsible for advancing solar car Belenos developed by the Department of Engineering Physics Polytech 'Clermont-Ferrand. Thanks to the solar panel and wheel motor, solar power is transmitted into electrical energy and then into mechanical energy which will be translated by a linear movement. The project which is proposed this year by Engineering Physics Department contributes to the success of the construction for Belenos car by showing digital performances of the motor wheel.

Ⅱ.Simulation and determination of optimal process parameters of a generator 'flat'

The objective of the sub-project entitled "Simulation and determination of optimal process parameters of a generator 'flat'"is to establish a model of the wind generator Windela. This generator consists in transferring wind energy into electrical energy by charging the batteries installed in a wind turbine system LED lighting urban autonomous. As a project proposed by the company Windela since 2010, the goal this year is to create a new model machine whose size is much smaller in order to obtain a higher return.

KEYWORDS: wheel motor, magnetic flux, modeling, simulation, Laplace force, power, torque.

3. Introduction

Dans le cadre d’un enjeu environnemental grandissant, nos clients, le département Génie Physique et l'entreprise Windela ont développé une voiture solaire Bélénos et un système d'éclairage autonome. En utilisant les énergies renouvelables, ces 2 types d'innovation sont les produits répondant strictement aux besoins de se développer de manière propre et durable. Afin de résoudre des problèmes de pollution et ceux-lui de la crise d'énergie, ce projet concerne les solutions qui appliquent les technologies dans les domaines de l'électrotechnique, l'électromagnétique, l'électronique de puissance etc.

Un autre point commun de ces deux types de machines est qu'elles sont tous dans la famille de machines sans balais (machines brushless).

- Inrunner avec rotor interne et la génération du champ magnétique radial.
- Outrunner avec rotor externe et la génération du champ magnétique radial.
- Brushless à flux axial avec rotor disque et la génération du champ magnétique axial.

Le type Outrunner et Brushless à flux axial correspondent respectivement la génératrice Windela et le moteur roue.
Les avantages de ces types de machines est:
- L'absence de balais et de collecteur se traduit par une durée de vie plus longue qui rend une meilleure fiabilité de dispositif.
- L'application de la source triphasée génère moins d'ondulation de couple qui entraine un meilleur rendement.

Figure 5 :Génération du flux magnétique radial et axial

Dans le cadre de la formation à l'école d'ingénieur, ce projet comprend deux phases:

- La première phase en Génie électrique deuxième année ayant une durée de travail de 50h consiste à étudier la faisabilité du projet afin de répondre à l'appel d'offre.
- La deuxième phase en GE3 ayant une durée de travail de 150h concerne la conception et le développement du projet pour une délivrance définitive.


4. Présentation du Sujet

I. Modélisation d'un moteur roue et simulation

Le département Génie Physique a développé une voiture solaire Bélénos. Un moteur roue installé à la roue arrière sert à transmettre l’énergie électrique en énergie mécanique et donc à propulser la voiture. A l’aide du panneau solaire et une batterie dédiée, l’énergie solaire est transférée en énergie électrique et conservée. Après avoir adopté un convertisseur, le moteur est définitivement alimenté par une source triphasée.

Figure 6 :Voiture Bélénos

Comme la plupart des machines électriques, le moteur consiste en deux parties principales: stator et rotor.
Le bobinage qui joue le rôle de Stator est placé intérieur dont les trois phases de courant sont fournis (orange, bleu et vert). Au niveau du rotor, chacun des deux est constitué par 40 aimants trapézoïdaux et un acier et se situe à deux côtés du stator. Par paire d’aimant, 12 fils conducteurs sont assignés.

Figure 7 :40 aimants sur un rotor du moteur roue

Un moteur roue est similaire à un moteur rotatif dont le stator et le rotor sont découpés suivant un plan. La génération du flux du moteur roue est axial. Cela permet de le nommer également moteur plat. Tant que le moteur roule autour de l’axe horizontal, la génération du flux magnétique dans les aimants et les aciers est suivant des flèches noires (les lignes de champ magnétique). Suivant la Théorème d’Ampère, les aimants servent à créer le champ magnétique avec les conducteurs et l’acier consiste à faciliter la circulation du flux magnétiques.

Figure 8 :La génération du flux magnétique d'un moteur roue

Un moteur roue est une machine électromécanique qui produit un mouvement en ligne droite, sans utiliser un mécanisme pour convertir un mouvement rotatif en mouvement linéaire. Les avantages de ce type de moteur par rapport aux moteurs rotatifs classiques sont donc l'absence d'engins mécaniques et systèmes de transmission, ce qui se traduit par une performance dynamique plus élevée et une meilleure fiabilité.

Figure 9:Les aiments et le bobinage d'un moteur roue

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice 'plate'

Windela a développé des produits compatibles dans les domaines de l’éclairage à LED urbain. Une génératrice Windela permet un démarrage par faibles vents et d’un luminaire à LED consommant très peu d’énergie. Elle apporte tant de l’électricité que de la lumière sans pollution.
En général, l'aternateur éolien est une machine synchrone à aimants permanents.

Figure 10:La génératrice Windela d'un système d'éclairage à LED urbain

Parallèlement, la génératrice est composée par stator et rotor.
- Stator est placé interne qui a 18 dents bobinés.
- Rotor est situé externe qui a 12 aimants permanents et 1 acier.
Contrairement à le processus du moteur, la variation de champ magnétique et l'immobilité du circuit va générer une force électromotrice selon l'équation Maxwellqui se traduit finalement par une tension triphasé à sortie.

Figure 11:Le stator et le rotor d'une génératrice Windela


5. Cahier des Charges

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

1.Modélisation du moteur roue
- Nombre de paire d'aimant par rotor: 40
- Forme d'aimant: trapézoïdal
- Rayon extérieur du rotor = 165 mm
- Rayon intérieur du rotor = 100 mm
2. Simulation du modèle de moteur roue
- Courant de 12A minimum à 30A
- Couple de 77 N*m à 94N*m avec la distance entre-rotors de 8 à 11mm
- Vitesse de rotation de 0 à 1000 trs/min
- Rendement est de 96%

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

1. Modélisation de la génératrice ‘plate’
- Nombre d’aimants: 12
- diamètre intérieur du stator: 48 mm
- diamètre extérieur du rotor: 99 mm
2. Simulation du modèle de génératrice
- Tension entre phases à vide: 40 V
- Puissance: 350 W
- Vitesse de rotation: 350 tr/mn


6. Développement

6.1 Etude Théorique

La méthode des éléments finis est utilisée pour résoudre des problèmes de physiques en résolvant numériquement des équations aux dérivées partielles (EDP). Ces équations peuvent donc représenter le comportement dynamique de certains systèmes physiques même très complexes qui sont continus et décrit par une équation aux dérivées partielles linéaire. Cette méthode permet donc de résoudre de manière discrète une EDP avec une solution approchée suffisamment fiable en mettant en place un algorithme mathématique. C’est cet algorithme qui recherche une solution approchée d’une EDP sur un domaine compact avec conditions aux bords (conditions limites) et/ou dans l’intérieur du compact. De manière générale, cette EDP porte sur une fonction et définie sur un domaine. Elle comporte des conditions aux bords permettant d'assurer existence et unicité d'une solution.

Figure 12:Méthode des éléments finis

Le choix d’un maillage est une étape importante pour pratiquer cette méthode. Il s’agit d’un découpage de l’espace selon un maillage. D’après le contexte, plusieurs formes d’un maillage sont possibles telles que maillage carré, triangulaire. Et il est à noter que quelque soit la forme de maillage, plus ce maillage est resserré, plus la solution que l’on obtient sera précise et proche du résultat réel. Egalement, le calcul numérique devient plus complexe.

Figure 13:Maillage triangulaire

On peut donc appliquer cette méthode pour décrire le modèle correspondant et analyser ses caractéristiques en calculant les équations aux dérivées partielles.


6.2 Solution proposée

COMSOL MULTIPHYSICS (ancien nom : Toolbox 1.0, Femlab) est un logiciel de simulation numérique développé et commercialisé par la société COMSOL. Ce logiciel est un outil de résolution d’EDP basé sur la méthode des éléments finis. Sa particularité est de disposer d’une base de données d’équations qui permet de modéliser et simuler différents phénomène physiques (multi-physique) comme le comportement d’un fluide arrivant à grande vitesse sur un obstacle, la déformation d’une structure métallique ou encore l’électrostatique. COMSOL MULTIPHYSICS qui est multiplateforme, peut fonctionner sous Windows, Mac, GNU-Linux etc. Il utilise une interface graphique qui nous permet de travailler en plusieurs dimensions (1D, 2D ou3D) et contient la plupart des équations. Cependant, on peut également entrer manuellement des EDP spécifiques dans le cas nécessaire. Grace à l’interface graphique, l’observation de différentes grandeurs (couple, tension, force etc.) devient bien visuelle.

Figure 14:Logiciel COMSOL MULTIPHYSICS


6.3 Modélisation

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

a) La stratégie de la modélisation
Cette étape est la phase cruciale des travaux que j’ai effectués. En vue de proposer une solution faisable, une stratégie de la modélisation est forcément demandée pour prendre une bonne orientation de démarrage. Dans le cas contraire, des calculs et des opérations complexes non prévus peuvent s’opposer à la recherche de solution pour la suite.

b) Force électromagnétique
Certaines paires d’aimant avec ses conducteurs affectés peuvent fonctionner comme un moteur électrique linéaire qui génère une poussée linéaire. En regroupant toutes ces poussées, le moteur entier permet de produire un mouvement linéaire.

Figure 15:Résultante de la force générée par moteur roue

La force qui se développe dans le moteur dépend du champ magnétique et le courant dans les bobines et bien sûr sur la forme des différentes parties.
Cette force est appelé « la force de Lorentz » à l’échelle microscopique, qui s’exerce sur une particule chargée q en mouvement à une vitesse v dans un champ magnétique B.
Il se présente avec l’équation suivante :

d’où E est le champ électrique.

En appliquant la règle de la main droite afin de représenter ce produit vectoriel dans l'espace si on néglige champ électrique, on obtient:
• pouce = sens de la force
• index = sens de déplacement du courant
• majeur = direction du champ magnétique

Figure 16:La règle de la main droite

En vue de s’exprimer la force générée dans un repère orthonormé, on analyse ce modèle qui est une coupe du moteur :

Figure 17:La force électromagnétique générée dans un repère orthonormé

Si on applique un courant dans le sens –X (index) dans un champ magnétique dont le sens est vers +Z (majeur), selon la règle de main droite, une force sera générée dans le sens +Y (pouce). Contrairement, un courant inverse dans un champ magnétique inverse va produire une force dans la même direction.
En outre, au niveau macroscopique, cette force est nommée la force de Laplace qui est la résultante de l’action de la force de Lorentz sur toutes les particules chargées.
Son expression est :

d’où l est la longueur dans laquelle passe le courant électrique I et du champ magnétique B.

Ou plus simplement dans notre cas, avec J la densité de courant :

Tant la force de Lorentz que la force de Laplace, elles peuvent être appelées « La force électromagnétique ».

c) Choix du modèle
Selon cette caractéristique du modèle, je peux donc modéliser tout d’abord une partie du moteur ce qui permet également créer un champ magnétique et fonctionne comme un moteur linéaire. L’avantage de cette méthode est de simplifier le calcul et l’opération.
Ici, On choisit 4 paires d’aimants avec 3 grands fils-conducteurs par cellule pour observer la circulation du champ magnétique et la contribution de la force Lorentz. Chaque grand fil est une composition de 4 petits fils pour une phase de courant. Sachant que le modèle complet contient 40 paire d'aimants, ce modèle est une dixième partie du moteur complet. De plus, on prend une section du moteur de sorte qu’elle décrit globalement en 2D la structure du moteur. On considère ici la forme des aimants comme rectangle pour faciliter les travaux.

d) Modélisation
On établit un modèle 2D dont les caractéristiques est dessous :

Figure 18: Modèle 2D dans un repère XY

- 4 paires d’aimants + 1 paire d’acier
- 3 fils conducteurs par une paire d’aimant
- Section fil : 4 mm2 *4= 16 mm2
- Espace inter-aimants : 1 mm
- Espace entre aimants et bobinage : 1 mm
- Distance entre rotors (d) : 8 mm
- Epaisseur bobine (e): 6 mm

Les valeurs de dimensionnement (distance, section, épaisseur…) respectent le cahier des charges fourni par le client.
Selon le cahier des charges, FER DOUX, Calamit et Cuivre sont les matériaux utilisés pour la partie d’acier, la partie d’aimant et la partie de bobinage. En prenant compte les caractéristique de ces 3 matières utilisées dans la bibliothèque « Moteur Électrique Linéaire à Bobine Instationnaire », on peut définir les sous-domaines du modèle.

d’où μ0, μr sont respectivement la perméabilité relative et la perméabilité du vide. μr qui est sans dimension dépend du matériau et μ0 est une constante qui vaut 4π×10-7 H/m (henry par mètre). Dans l'air, le vide, le cuivre, et d'autres matériaux, est approximativement égal à 1.
Etant donné que le champ rémanent Br dans les aimants permanents, l’expression devient B = μ0*μr*H + Br pour des aimants. La direction du Br est bidirectionnel selon l’axe Y.

On considère ici la source est un courant triphasé dont l’densité des 3 phases I1, I2, I3 sont respectivement Jin*exp ((j*4*pi)/3), Jin et Jin*exp ((-j*2*pi)/3). Cela signifie le déphasage entre chaque phase de courant est 2*pi/3.

Figure 19:Le courant triphasé fourni

e) Conditions limites et Maillage
En vue de trouver une solution cohérente, on définit ici les conditions limites du modèle. Le contour du modèle est déterminé comme « Isolation magnétique », ce qui permet un calcul au niveau magnétique au sein du modèle. De ce fait, tous les autres éléments du modèle est défini comme « Continuité » afin d’autoriser la canalisation du champ magnétique induit. De plus, on prend « Extrêmement fin » comme les tailles de maillage prédéfinies afin d’obtenir des résultats le plus affinés. On obtient donc :

Figure 20:Maillage du modèle

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

On peut prendre une section du dispositif de sorte qu’elle décrit globalement en 2D la structure da génératrice.

Figure 21:Coupe 2D de la génératrice Windela

De cette manière, on établit le modèle de la génératrice ci-dessous:

Figure 22:Géométrie et maillage de la génératrice

avec les paramètres:

On applique ici bobinage concentrique comme le type de bobinage stator.

Figure 23:Bobinage

d'où on considère que la tension générée est une tension triphasée dont l'expression de 3 phases sont respectivement:
- A = Vi
- B = Vi*exp((j*2*pi)/3)
C = Vi*exp((-j*4*pi)/3)
avec le déphasage entre tension est (2*pi)/3.


6.4 Simulation

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

a) Résultats du premier modèle
Après avoir effectué la modélisation du modèle, on peut passer à l’étape simulation qui joue rôle de décrire le système physique en résolvant des équations aux dérivées partielles.
En simulant en régime statique, on peut obtenir donc :

Figure 24:Potentiel magnétique du modèle

Avec les performances ci-dessous :

Il est à noter que plus le champ magnétique s’approche aux bords des aciers, il plus risque d’avoir une saturation de champ. Ce phénomène peut perturber les calculs correspondants. Dans notre cas, l’induction magnétique mesurée dans l’acier est 1.76 T qui est inférieur à l’induction de saturation d’acier est 2.15 T. Les valeurs obtenues sont de ce fait fiables.
Sachant que le courant nominal est 12A, le courant composé dans notre bobinage est environ 48A. Par conséquent, les résultats obtenus sont véritablement les valeurs en régime nominal.
En mécanique, le couple est l'effort en rotation appliqué à un axe par deux forces égales de sens contraire dont expression est :

C = Ftotal * dmoyen

avec d est la distance moyenne entre l’axe de rotation et le bord de l’objet.
Autrement dit, c’est la valeur moyen des Rout et Rin.

Figure 25:Le rayon de rotation moyenne du moteur

Avec Rout est 0.165m et Rin est 0.1m. Donc dmoyen est 0.1325m.
C = 30.33* 0.1325 = 4.02 N*m

b) Résultats des différentes configurations

Figure 26:La variable du modèle

- Distance entre rotors (d) : 8 mm
- Epaisseur bobine (e): 6 mm
En variant la distance entre rotors (d) de 8mm à 11mm, on peut comparer les performances des différents modèles. Etant donné que la force totale est la résultante des forces générées par chaque cellule (1/10 partie du moteur), on peut donc trouver la performance globale du moteur en faisant la somme des valeurs simulée.On obtient :

Ces valeurs nous permet déjà de concrètiser les performances du moteur roue.
Il est à noter que plus cette distance entre rotors est petite, plus le couple généré est important, le moteur représente une performance plus remarquable. C’est parce que plus les deux aimants d’une paire est proche, les lignes de flux magnétique sont plus compacts qui se traduit par un champ magnétique plus considérable. Selon l’expression de la force électromagnétique, la force de Laplace est plus grande avec un champ magnétique plus élevé. Par conséquent, le couple généré est proportionnellement important.

c) Analyse des résultats

En comparant les couples expérimentaux et ceux-lui de théories, on établit le tableau ci-dessous :

On remarque les valeurs obtenues sont légèrement élevé que ceux-lui de théories fournies par les étudiants de Génie physique.
Sachant qu’on a simulé les modèles en régime statique, on considère qu’on fournit un courant triphasé dont les 3 phases atteignent respectivement leurs valeurs maximales.
Par contre, à un instant t1, lorsque I1 atteint sa valeur maximale, les deux autres phases de courant n’ont pas pu atteindre leurs valeurs maximales. En conséquence, la valeur efficace en régime temporel est théoriquement plus petite que celle en régime statique.

Figure 27:Les 3 phases de courant dans un instant t1

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

En simulant en régime statique, on obtient:

Figure 28:Répartition du champ magnétique et du potentiel magnétique en régime statique

On remarque le champ maximal se présente dans l'espace d'encoche du rotor (aire inter-aimants du rotor). De même que moteur roue, on constate que plus les deux aimants d’une paire est proche, les lignes de flux magnétique sont plus compacts qui se traduit par un champ magnétique plus considérable.


7. Gestion de Projet

7.1 Gantt


8. Notes d'application

Sujet: Modélisation et simulation d'un moteur roue sous Comsol

Ouvrir / Télécharger


9. Bilan

9.1 Etat d'avancement

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

En plus de la modélisation et simulation pour les modèles 2D, on a pu établir les modèles 3D qui permettent de décrire le système avec la vue panoramique et trouver les résultats plus fiables.

On crée ici un modèle avec 2 paires d’aimants dont la forme d’aimant est rectangulaire. Le modèle donc fait une vingtième partie du moteur complet.
L'étape modélisation de ce modèle est finie. Par contre, il reste quelques paramètres à régler tel que permittivité relative pour effectuer l'étape simulation. Sinon, on peut toujours essayer de simuler le modèle sous différents modules de COMSOL afin de trouver les résultats cohérents.
Voici le premier résultat qu'on a obtenu:

Figure 29:Géométrie, Maillage et premier résultat de simulation du modèle rectangulaire 3D

Parallèlement, on a établit un modèle 3D dont la forme d'aimant est trapézoïdale qui respecte exactement le cahier des charges. En vue de simplifier l'opération, on prend 1 paire d'aimant qui fait une quarantième partie du moteur complet.
Voici le premier résultat qu'on a obtenu:

Figure 30:Géométrie, Maillage et premier résultat de simulation du modèle trapézoïdal 3D

Finalement, un modèle qui fait la moitié du moteur complet est en cours de validation.

Figure 31:Géométrie, Maillage du modèle moitié du moteur 3D

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

En simulant en régime temporel, on obtient:

Figure 32:Répartition du champ magnétique et du potentiel magnétique en régime temporel

A l'aide de cette figure, on peut visualiser l'évolution du champ magnétique et du potentiel magnétique en fonction du temps.


9.2 Perspectives

Ⅰ.Modélisation d’un moteur roue et simulation

- Afin d'analyser le fonctionnement du moteur roue tel que la variation du champ magnétique, la contribution du couple en fonction du temps, il faut toujours simuler le modèle en régime temporel.
- Pour obtenir un résultat plus précis, les modélisations en 3D est nécessaire.
- Concernant l'optimisation du dispositif, on peut soit modifier le dimensionnement de la structure de la machine tel que l'épaisseur bobinage, distance inter-aimants, forme d'aimant, soit changer le type d'aimant ou d'acier. Il est à noter qu'il risque d'avoir plus de difficulté de fabrication en diminuant les paramètres de dimensionnement. Par contre, le changement de matériau peut entrainer une augmentation du coût de production.

Ⅱ.Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice "plate"

- Il faut calculer, avec le modèle simulé en régime temporel, les différentes caractéristiques de la génératrice telle que tension, courant, puissance, afin de montrer sa performance.
- En vue de optimiser la machine, il vaut mieux tenter d'effectuer bobinage distribué comme le type de bobinage du stator.

9.3 Bilan personnel

En analysant, modélisant et simulant ces deux machines Brushless, j’ai eu l’opportunité pendant ce projet, de maîtriser le logiciel COMSOL et d'avoir de sens sur la conception des machines électriques. De plus, ce travail de projet m’a permis non seulement de approfondir et pratiquer l’ensemble des connaissances théoriques acquises lors de ma formation mais aussi d’enrichir mes savoirs en résolvant des différentes difficultés.
En outre, ce projet m’a apporté une progression tant sur les points techniques que sur l’aspect humain. L’étude tout au long de l’année, qui fait appel au sens de l’organisation, à la rigueur dans le travail, au sens des responsabilités, m’ont permis de développer mes qualités. Cette expérience de travail est donc une période d’évolution importante pour mon avenir dans le monde professionnel.


10. Bibliographie

• Le site d'Internet de l'entreprise Windela:
http://www.windela.fr/

• Le site d'Internet du département Génie Physique de Polytech' Clermont-Ferrand:
http://polytech.univ-bpclermont.fr/genie-physique.html

• Présentation générale du moteur roue:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur-roue

• Moteur roue CSIRO
http://www.csiro.au/Outcomes/Climate/Reducing-GHG/Solar-cars-use-CSIRO-motor.aspx

• Rappel des caractéristiques finales du moteur de type brushless à flux axial (AFPM)

• Configurations et connaissances brushless PM-BLDC

P07AB18i1_20130121175014_20130121175832.png (259 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:27 AM

34_20130127151505_20130127151700.png (13 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:36 AM

p07ab20_20130121233814_20130121234250.png (17 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:37 AM

33_20130127151505_20130127151753.png (92.2 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:38 AM

p07ab19_20130121234534_20130121234543.png (20.6 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:38 AM

radial_axial_20130122000202_20130122000213.jpeg (53.4 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:40 AM

2_20130122214250_20130122214308.png (215 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:43 AM

3_20130122214953_20130122215006.png (25.2 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:44 AM

4_20130122215424_20130122215438.png (26.8 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:45 AM

5_20130122215424_20130122215518.png (87.7 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:45 AM

7_20130122222619_20130122222632.png (159 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:46 AM

6_20130122220854_20130122220918.png (159 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:47 AM

8_20130122225521_20130122225534.png (82.1 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:48 AM

9_20130122225521_20130122225542.png (26.7 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:49 AM

10_20130122225727_20130122225743.png (76.4 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:50 AM

15_20130126160440_20130126160457.png (48.5 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:50 AM

16_20130126160440_20130126160517.png (1.01 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:51 AM

17_20130126160440_20130126160537.png (13.1 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:52 AM

13_20130126161113_20130126161141.png (20.1 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:52 AM

18_20130126161113_20130126161129.png (958 Bytes) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:53 AM

19_20130126161113_20130126161202.png (1.65 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:54 AM

20_20130126162631_20130126162709.png (10.5 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:55 AM

21_20130126162631_20130126162719.png (17.5 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 11:55 AM

22_20130126162631_20130126162737.png (54.5 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:31 PM

23_20130126162631_20130126162751.png (52.2 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:32 PM

36_20130127170035_20130127170104.png (40.1 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:33 PM

37_20130127170035_20130127170240.png (66.6 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:33 PM

38_20130127170035_20130127170311.png (10.6 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:34 PM

39_20130127172251_20130127172457.png (34.6 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:34 PM

24_20130126170559_20130126170659.png (101 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:36 PM

25_20130126170559_20130126170711.png (8.75 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:37 PM

26_20130126170559_20130126170724.png (53.3 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:37 PM

30_20130126220426_20130126220449.png (6.04 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:38 PM

27_20130126220426_20130126220505.png (18.1 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:39 PM

28_20130126220426_20130126220518.png (9.76 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:40 PM

29_20130126220426_20130126220530.png (21 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:41 PM

40_20130127173155_20130127173213.png (102 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:41 PM

42_20130127212528_20130127213043.png (20.8 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:42 PM

Note d_application_QiaoFU.docx (1.45 MB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:44 PM

31_20130127095623_20130127095652.png (163 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:45 PM

32_20130127100558_20130127100612.png (132 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:45 PM

41_20130127202902_20130127203056.png (119 KB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:46 PM

a_20130127200712_20130127200801.gif (1.6 MB) axel BARRIEUX, 04/09/2021 01:48 PM