II2 Changements en GE5

II.2.a Changements :

En septembre 2018 il y a eu les changements suivants :

- Suite à des mouvements internes au sein de son entreprise, notre client a décidé de focaliser les travaux sur LT Spice,
- Mr Kevin Bellingard a rejoint l'équipe de projet.

Ces points et d'autres aspects comme le temps restant ont été abordés le 28 septembre 2018 lors d'une réunion en
présence de notre client.

Voici ce qui a été retenu à l'issue de cette réunion :

La plus haute priorité reste de pouvoir simuler la sirène DSME3000 avec des résultats
satisfaisants.
Cependant, la modélisation et la simulation des longueurs de câble et de l’alimentation ont été
positionnées en priorité très basse (optionnel), du fait de leur complexité et du faible temps
restant.
La réalisation d’un logiciel propre à EATON pour effectuer des simulations a été repoussée à
après janvier 2019, soit après la date butoir du projet. Mr Bellingard et Mr Fouh Mbindi ne sont
plus responsables de cette partie.

D'autres points ont été mis en priorité basse (zones rouges dans le cahier des charges, c.f document en bas de page).

II.2.b Redéfinition du livrable :

A la suite de la réunion du 28 septembre, le nouveau livrable principal retenu est un schématique LTSpice
de la sirène DSME3000 qui permet au client d’effectuer des tests en interne. Ces tests doivent lui permettre de :

Déterminer à partir de quel nombre (à 10% près) de sirènes un montage s’écroule
pour une alimentation parfaite donnée,
Étudier le comportement interne de la sirène lors de son fonctionnement. Par
exemple trouver l’origine d’un pic de courant,
[Optionnel] trouver la cause de l’effet de pompage lorsque le montage s’écroule.

Le livrable secondaire est de fournir au client les résultats des tests en laboratoire des sirène DSME3000 réel ; déterminer
l’origine des pics de courant.

II.2.c Méthode de Validation

Pour le livrable principal :
La méthode consiste à comparer le résultat des simulations sous LTSpice à celui des tests
réalisés en laboratoire. Pour être validé, il faut que les résultats soient égaux à 10% près. Le
montage à simuler et tester est représenté sur la figure 3.

figure 1 : montage à simuler et tester

Avec n le nombre de sirène en parallèle à partir duquel le montage s’écroule. C’est-à-dire :
avec n-1 sirène le montage fonctionne, avec n sirènes le montage ne fonctionne plus.
Pour valider, la valeur de n en simulation sera comparée à celle de n en test réel. Il faut que
ces valeurs soient égales à 10% près. Il a été convenu que la comparaison se passe en deux
temps :

1. Avec le schématique « brute » de la sirène. Le schéma de la sirène est rentré dans
LTSpice sans altérations volontaire. Certains composants absents de LTSpice peuvent
être remplacés par des équivalents idéaux.
2. Avec le schématique « altéré » de la sirène. Dans le cas où le test avec le schématique
brute n’est pas validé, il sera modifié pour rentrer dans la plage des 10% d’erreur.
Attention! la correction ne doit pas être effectuée en trichant (par exemple rajouter un
générateur pour que la simulation colle à la réalité). L’élimination et la modification de la
valeur de certains composants sont autorisées.

Le rapport complet de la réunion du 28 septembre est disponible en bas de page.


page suivante : II.3 Organisation du travail

page précédente : II.1 Travail en GE4

CdCF_Projet_Simulateur_EATON_v4_GE5.jpg - Cahier des charges prenant en compte les changements

Rapport de Réunion_28-09-2018.pdf - Rapport complet de la Reunion du 28 septembre

banc_de_test_s.png - Montage à simuler et tester pour valider le projet

WBS_GE5.jpg - Etat du WBS