Estimation du temps restant

Dans cette partie, nous essayerons de faire un bilan de ce qui a été réalisé, et estimer le temps qui reste pour pouvoir finaliser le projet.

Les parties réalisées:

- Réalisation de la carte d'alimentation : La carte d'alimentation permet de générer les tensions continues nécessaires au fonctionnement du système.
Cette carte a été réalisée et imprimée.
- Validation du fonctionnement de la solution à base de condensateurs : Cette solution a été étudiée théoriquement et simulée.
Le fonctionnement de cette solution a été testée à une échelle réduite, et nous avons pu charger deux condensateurs et les décharger.
La carte de condensateurs a été réalisée mais n'a pas été testée à grande échelle.
- Mesure de la tension : Le système de mesure de tension, constitué du microcontrôleur connecté à l'optocoupleur a été testé sur des valeurs comprises entre 15V et 30V.
Le fonctionnement du système est validé. Le test sur la mesure des tensions de la plage [125V, 287V] nécessite une modification au niveau des valeurs des résistances au
niveau du pont diviseur, les valeurs à prendre sont celles indiquées dans la partie "mesure de tension".

- Mesure de la résistance : Le système de mesure de résistance a été validé.

- Le routage de la carte de commande a été réalisée, mais la carte n'a pas été imprimée.

Les parties restantes:

- Test à grande échelle de la carte des condensateurs.
- Interface avec l'utilisateur : Deux boutons poussoir pour lancer la charge et un bouton poussoir pour lancer la charge.
- Production de la carte de commande
- Test global du système.
- Etude de l'aspect sécurité et son implémentation au niveau du microcontrôleur : Décrire une fonction qui permet d'arrêter le système en cas de dysfonctionnement.

L'aspect sécurité:

L'aspect sécurité consiste à décrire le comportement du système lorsque celui court un risque pour l'utilisateur.
Le risque majeur qui peut avoir lieu est le risque d'arc électrique.
D'après la documentation de l'électroporateur utilisé actuellement par le client, ce risque est détectée si le courant qui traverse la fiole atteint 100 A.
Cela équivaut à une résistance de la fiole de 23 Ohms.

Parmi les solutions que propose la documentation de l'électroporateur du marché, et de mettre en série avec la fiole une résistance qui vaut 1 % de la résistance de la fiole, or cette solution ne peut être que pour des protocoles d'électroporation dont la fiole a une résistance plus grande ( 5000 Ohms dans le cas de certains protocoles)

La solution serait donc de ne pas lancer la charge au cas où une résistance inférieure à 23 Ohms est mesurée.

Estimation du temps restant :

estimation.jpg