ACCUEIL | INTRODUCTION | I) L’ORIGINE DU PROJET | II) LE BESOIN DU CLIENT | III) L’ORGANISATION DU TRAVAIL | IV) LA SOLUTION TECHNIQUE | IV.1) PARTIE LOGICIELLE | IV.2) PARTIE MATERIELLE | BILAN || BIBLIOGRAPHIE | DOCUMENTS | NOTES D'APPLICATION


BILAN

> ETAT D'AVANCEMENT

Comme le montre la figure 19 ci-dessous, l'intégralité des fonctionnalités du projet est opérationnelle, sauf l'isolation galvanique.


Figure 19 - Etat d'Avancement du Projet

A l'issue du travail que nous avons réalisé en 4ème et 5ème années, nous sommes donc en mesure de transférer tout type de fichier, d'un ordinateur vers un autre. Pour se faire, nous avons pu mettre en place un programme d'émission et de réception des données sur les ports série USB des ordinateurs. De plus, un protocole de sécurisation avec notamment l'utilisation de deux micro-contrôleurs ainsi que de l'embrouillage filaire a pu être mis en place. A cela, s'ajoute une isolation galvanique pour isoler électriquement la partie émission et la partie réception.
Toutes ces fonctionnalités, agissant en synergie permettent donc de rompre la liaison TCP-IP, nuisible à la sécurité des recherches sensibles de notre client.


> ANALYSE CRITIQUE

Le projet a pris du retard courant Octobre 2018, notamment au niveau du développement des applications en C et de la programmation du micro-contrôleur. Cela relevait plus d'un défaut de compétence que d'organisation du travail.
Finalement, nous avons pu corriger ces retards pour fournir un travail final fonctionnel. De ce fait, nous avons également pu acquérir les compétences qu'il nous manquaient pour achever nos tâches.
Par ailleurs,, un point critique du cahier des charges n'a pas pu être respecté. En effet, le débit de transfert de données, tel qu'il a été défini dans ce document, est de 1Mbit/s. Or, à cause de la solution utilisée, qui utilise des ports virtuels, le débit de transfert est bridé. Ce dernier ne peut alors pas dépasser les 32 Kbit/s. Nous nous sommes rendu compte du problème trop tard et il était alors impossible de changer de méthode pour y remédier.

En outre, la réalisation de ce projet a été très enrichissante. Nous avons pu appréhender pour la première fois les bases de la gestion d'un projet, ce qui a été très formateur. En effet, nous avons pu apprendre à réaliser un cahier des charges pour répondre aux besoins de notre client. Nous avons également pu apprendre à gérer notre temps, à se projeter dans le futur en analyse le sujet et en détaillant toutes les tâches à réaliser, pour définir des livrables et des objectifs réalisables. En outre, ce projet nous a appris à mieux communiquer et à vulgariser, qu'il s'agisse de notre client, d'un public extérieur, de nos professeurs ou bien entre collègue. Nous avons donc appris à adapter notre discours à chaque profil, notamment grâce à des schémas qui facilitent grandement la compréhension.


> REMERCIEMENTS

  • Nous tenons à remercier dans un premier temps Monsieur Pascal MAYER, dirigeant de l’entreprise en Recherche et Développement Alphanosos, pour nous avoir confié ce projet et pour sa disponibilité.
  • Ensuite, nous remercions tout particulièrement notre tuteur industriel Monsieur Jonathan BERNARD pour l’aide et les conseils concernant la gestion de projet.
  • De plus, nous remercions également Monsieur Alexis LANDRAULT pour ses conseils et explications qui nous ont aidés à poursuivre l’avancement de notre projet.
  • Nous souhaitons remercier également Monsieur Jacques LAFFONT ainsi que Monsieur Sébastien LANGAGNE qui ont su nous remettre en question de nombreuses fois et donc permis d’avancer plus efficacement dans nos travaux.
  • Nous remercions également Monsieur Francisco Sanchez pour avoir mis à notre disposition le matériel dont nous avions besoin.
  • Pour finir, nous tenons également à remercier nos sous-traitants de BTS et de 4ème année de Génie Electrique pour leur implication et l'aide qu'ils ont pu nous apporter.

<< Revenir à IV.2) PARTIE MATERIELLE


synthese.JPG