3 Optimisation du temps de simulation

Nous avons procédé avec trois méthodes afin de simuler plus rapidement nos schémas, de cette manière nous
sommes passé de plus d’une heure de simulation à moins de 15 minutes (sur un PC à 8 processeurs logiques).

La première consistait en la modification des options de simulations afin d’optimiser la simulation pour
notre schéma :

Figure 1 : Les options de simulation que nous avons ajouté

Les paramètres sont :

-  noopiter : Allez directement à Gmin Stepping.
- GminSteps : Définissez la valeur sur zéro pour empêcher la progression de gmin pour la solution
CC initiale.
- SrcSteps : Définissez la valeur sur zéro pour éviter que la source ne se répande sur la solution
CC initiale.
- pTranTau : Temps de démarrage de la source caractéristique pour une analyse pseudo transitoire
atténuée afin de trouver le point de fonctionnement. Mettre à zéro pour désactiver le pseudo transitoire.

La deuxième méthode consiste en la simplification de certains montages qu’on mettra ensuite en composant, par exemple :

Figure 2 : Simplification du schéma du boost converter

Sur le montage de gauche (parfaitement équivalent au montage de droite) la sortie de chaque 74HC132 créée
des fronts, mais les fronts ralentissent la simulation (puisque ce sont des fronts très rapides, la simulation
prend un certain temps non négligeable pour converger). Avant de simplifier, on avait des fronts sur chaque
sortie de 74HC132 (soit 4) et sur 3 entrées, pour un total de 7 fronts. La fréquence du front de sortie est
de 207kHz, il était donc très important de simplifier cette partie. Sur le montage de droite nous ne
modélisons que la sortie et donc simplement qu’un seul front, à la fréquence de 207kHz, et pour les entrées
nous ne modélisons que leurs résistances d’entrées. De cette manière, avec cette première simplification,
nous sommes passé de 15µs/s de simulation à 390µs/s pour le même résultat, ce qui n’est pas négligeable.

Nous avons fait de même pour la modélisation du microcontrôleur et le piézoélectrique.

La troisième méthode consistait en la recherche et la suppression de tous les « générateurs de bruit »
dans le montage, en effet, le bruit empêche la simulation de converger rapidement à cause de son côté
aléatoire. Cette dernière étape nous a permis d’obtenir des temps de simulation inférieure à 15 minutes.

Par contre cette méthode réduit la fidélité de la simulation vis-à-vis de la réalité.


page suivante : B-Eléments du schémas sans modèles

page précédente : 2. Identification et simplification des blocs

Simulation-s_Options.png

simplification_boost_converter.png

simplification_boost_converter_s.png