2 Gestion de projet

Dans cette partie sont détaillées les différentes étapes de la réalisation du projet.

2.1 Cahier des charges

Nous avons établi le cahier des charges (voir Tableau 1) en corrélation forte avec le client pour avoir un cahier des charges le plus proche possible de ses attentes et aussi pour nous permettre de voir le problème posé le plus clairement possible.



Nous avons rencontré quelques difficultés de compréhension lors de l’élaboration de ce cahier des charges, en effet, nous n’étions pas toujours d’accord sur ce que nous avait demandé notre client. Il a donc été longuement revu et mis à jour souvent. Nous avons choisi de le découper en deux grandes parties : la première étant liée à l’élaboration de la carte électronique et la seconde à celle du code permettant de faire tourner le moteur. Comme nous adaptons un projet existant, nous nous sommes mis d’accord avec le client et nous utiliserons les mêmes composants électroniques que ceux utilisés sur la carte déjà existante exposée précédemment, nous remplacerons donc uniquement le microcontrôleur.

2.2 WBS

Dans ce projet, nous avons décidé de séparer en deux les parties évoquées précédemment. Une fois le cahier des charges établi, nous avons décidé de nous répartir les tâches. C’est pourquoi nous avons choisi : l’un d’entre nous pour s’occuper plus de la partie électronique de puissance ainsi que l’adaptation du schéma sous le logiciel KiCad et l’autre pour la partie programmation et configuration du microcontrôleur à utiliser (le S7G2 de chez Renesas©). Nous avons donc décidé de faire un WBS* pour nous permettre de voir encore plus clairement les différentes tâches à effectuer.

2.3 Gantt

Nous nous sommes donc réparti les tâches, un de nous travaille sur la partie hardware et l’autre sur le software. Nous avons choisi ce système pour pouvoir développer ces deux parties en parallèle et ne pas rester bloqué sur une partie et se rendre compte une fois que l’on aura la carte qu’on ne peut pas la tester car il nous manque le programme pour la tester ou inversement.

L’un de nous adapte les schémas KiCad de la carte existante disponibles en Open source sur internet pour qu’elle puisse fonctionner avec un microcontrôleur de Renesas©. Pendant ce temps, l’autre s’occupe de la partie programmation. Ainsi lorsque la carte sera tirée, on n'aura plus qu’à implanter le code fonctionnel sur celle-ci et observer si le moteur fonctionne bien et si les différentes connectiques de la carte fonctionnent également, comme le bus I2C* ou CAN* par exemple.

De plus, nous avons décomposé ces deux tâches principales en plusieurs sous-tâches pour que l’on puisse mieux voir où l’on se situe par rapport à la tâche principale à effectuer.

Nous avons donc réalisé un Gantt (voir ci-joint) où l’on spécifie chaque tâche que l’on fera pour réaliser la tâche principale. Par exemple, pour la partie software une de nos premières tâches était de faire un programme de prise en main de la carte et voir si on arrivait à faire clignoter deux LEDs* toutes les secondes.

Nous savons désormais comment nous allons procéder pour répondre à ce cahier des charges, quelles tâches nous devons mener à bien et nous devrons réaliser immédiatement après qu’on ait fini celle en cours de traitement.

Nous pouvons voir dans le Gantt, que nous avons choisi de faire les schémas et le placement/routage de la carte complète en premier pour pouvoir proposer au client une carte respectant les tailles imposées par le cahier des charges. Cependant, nous nous sommes aperçu, malheureusement trop tard, que nous avions fait une erreur d'organisation. En effet, la méthode que nous aurions dû suivre pour valider les schémas avant de réaliser la carte sur quatre couches est la suivante :
  • Réaliser des cartes de tests à Polytech, pour éviter le temps de fabrication et de livraison des cartes sur quatre couches, qui n'auraient pas été en accord avec le cahier des charges au niveau du nombre de couches ainsi que de la taille
  • Cela nous aurait permis de corriger des erreurs sur la carte, pour le client, regroupant toutes les parties
  • Même si nous n'avions pas réussi à terminer la carte finale pour le client, les schémas et le placement/routage auraient été sans erreurs pour le client ou pour les étudiants de quatrième année qui auraient repris le projet
  • Nous aurions également pu tester la partie programmation pour voir si on arrivait à faire tourner le moteur triphasé brushless

WBS.jpg

Cahier_charges2.PNG

Cahier_charges1.PNG

Cahier_charges3.PNG

gantt.pdf