Analyse du projet de l’an dernier

Le projet d’application pour automatiser le contrôle de serrage au couple des boulons sur un bloc de traction TGV a été proposé au département Génie Electrique pour la première fois en 2015 pour l’année 2016. Les deux étudiants ayant travaillé sur cette application ont, pendant un an, élaboré un cahier des charges détaillé et mis au point une application satisfaisant la plupart des points techniques demandés par le client. Cependant le projet n’a pas abouti au terme de cette année mais le bilan final réalisé nous a permis de mettre en évidences les différentes caractéristiques qui posent problème. Nous avons donc commencé notre projet par une analyse du projet de l’an passé.

Comme énoncé dans le cahier des charges, le coeur de l’application est de repérer les marqueurs vert (ou d’une autre couleur) sur les boulons afin de valider le serrage au couple de ces derniers. Pour cela l’application doit être capable de faire du traitement d’image à partir des photographies prises par le contrôleur. La partie concernant le traitement d’image de l’application des étudiants de l’année dernière était assurée par la bibliothèque graphique Open Cv, cette partie était fonctionnelle et sa portabilité sur tablette n'avait pas été vérifiée. Le client demande aussi que l’archivage et la traçabilité des vérifications soient automatiques c’est pourquoi, l’an dernier, des transferts, sans fil, de photographies ont été réalisés avec succès, cependant le transfert automatique n'a pas été implémenté, mais la solution s'été portée sur un système de cloud sécurisé qui permettrait au contrôleur de transférer l’ensemble des photographies de vérification en toute simplicité. Pour ce qui est de la lecture des QR Code cette dernière n'était pas totalement fonctionnelle et nécessitait d’être approfondie. Le point critique de l’application de l’année dernière est l'ergonomie de l'application qui n'a pas pu être optimisée de façon à satisfaire au mieux les contrôleurs qui vont l'utiliser. Les modifications ergonomiques étant importantes pour le client afin de mieux faire accepter aux contrôleurs l'application. Ce manque d’ergonomie se traduit notamment par la faible netteté de l’image affichée sur l’écran de la tablette. En effet la fluidité des images à l’écran n’était pas optimale et demandait d’être améliorée.

Après cette analyse du projet de l’an dernier, les recherches de nouvelles solutions d’application avaient comme objectifs principaux, la fluidité et la qualité des images. Tout d’abord il fallait prendre en compte les outils disponibles et ceux dont dispose le client. Ayant à disposition des tablettes avec comme système d’exploitation Android le développement avec Android studio, en java, fut une première solution. Sur point les recherches ont démontré que tout était possible et faisable en java pour réaliser l’application souhaitée.

Cependant le client travaillant surtout avec des outils sous iOS, il fallait trouver une solution déployable sur les deux systèmes d'exploitation. Le choix judicieux fut d'utiliser l’environnement de développement utilisé l’année passée, Qt Creator. Cet environnement de développement permet de développer des applications pour Android et aussi d’exporter les applications vers les systèmes sous iOS. L’année dernière l’application a été développée en langage C++ avec QT Creator , ce qui a probablement été la source du problème de fluidité d’image. Il faut savoir que Qt Creator a son propre langage informatique, le QML, et c’est grâce à ce langage que les applications mobiles avec caméra sont créées à partir de Qt Creator, et permettent de garantir une fluidité d'images. L'ensemble de l'actuelle application a donc été réalisé grâce à l’environnement de développement Qt Creator et son langage informatique le QML.

2.Découpage organisationnel