Introduction

Le département Génie Electrique de Polytech Clermont-Ferrand met en place, en quatrième et cinquième année du cycle ingénieur, un travail de projet à réaliser par groupe de deux ou trois étudiants qui permet de réinvestir et/ou d’approfondir l’ensemble des connaissances acquises tout au long du cursus universitaire et qui permet également d’acquérir des compétences dans la gestion de projet. Ce projet a pour objectif principal de faire découvrir le métier d’ingénieur tel qu’il est dans la vie professionnelle.

L’institut de recherche Pascal et le département Génie Electrique de l’école d’ingénieur Polytech Clermont-Ferrand ont proposé une thèse sur le création d’une commande vectorielle innovante pour véhicules électriques et hybrides. L’objectif de cette thèse est de proposer plusieurs stratégies de commandes innovantes pour le contrôle de moteurs électriques utilisés dans les véhicules hybrides ou électriques. Ces différentes stratégies doivent permettre d’améliorer le rendement de la chaine de conversion électrique et d’améliorer les formes d’ondes de tension et de courant, aussi bien au niveau de la batterie des véhicules qu’au niveau du moteur électrique.

Le projet industriel proposé par le département Génie Electrique de Polytech Clermont-Ferrand s’inscrit au sein de cette thèse. Il a pour but de valider l’efficacité de la stratégie de commande. En effet, en faisant l’acquisition de plusieurs grandeurs caractérisant le système électrotechnique sur lequel la thèse est effectuée puis en observant l’évolution temporelle de ces grandeurs, on peut affirmer ou non que la commande appliquée est efficace et génère l’effet escompté. Ces grandeurs à mesurer sont des tensions, des courants, des puissances mécaniques, des couples mécaniques ou encore des vitesses.

La problématique principale de ce projet est donc de créer un dispositif numérique capable de faire l’acquisition et la numérisation continue d’une quinzaine de grandeurs caractéristiques et à une vitesse de cadencement permettant de respecter les règles relatives à l’échantillonnage et au traitement du signal (Shannon).

Un dispositif de ce genre existe déjà sur le marché cependant les fonctionnalités sont limitées et le prix onéreux (80 000€ pour acquérir seulement quatre voies). L’enjeux pour l’école Polytech est donc de construire un dispositif plus performant que celui existant en permettant une acquisition d’une quinzaine de voies et cela pour un prix le plus abordable possible.

Pour mener à bien ce projet, les étudiants doivent avoir recours aux connaissances qu’ils ont acquises durant toute leur scolarité mais ils doivent également être capables de s’auto-former notamment grâce à des recherches bibliographiques et webographiques.

Après avoir présenté le client ayant proposé le sujet d’acquisition rapide multivoies dans une première, nous nous intéresserons au cahier des charges sur lequel repose le projet avant de nous intéresser à l’organisation et à la gestion du projet. Nous étudierons ensuite la façon dont a été résolu la problématique posée avant de conclure sur le travail effectué et les suites à donner au projet.